Comment aller au mieux d'un point à un autre?

C'est beau les voyages! Mais comment arriver au but?

Une bonne question, mais la réponse dépend d’où l’on veut et ou on doit aller. Et aujourd’hui, les possibilités sont pratiquement illimitées. Mais cela n’a pas toujours été ainsi. L’arrière grand-père de Nina par exemple, devait faire tous les jours 10 kilomètres à pied pour aller travailler et autant pour en revenir. Il n’avait pas de vélo et les bus n’existaient pas encore à l’époque. Aujourd’hui, plus personne ne marche autant. On prend le vélo, le bus ou le tram. Ou encore la trottinette, le skate ou la moto. Et ceux qui habitent au bord d’un lac, peut-être même le bateau. La voiture? A éviter.

Il vaut mieux réserver la voiture aux longs trajets et lorsqu’il n’y a pas de liaisons avec le train. Voyager en train est, en effet, beaucoup moins stressant. On peut lire, rêver, piquer un roupillon, se régaler tranquillement d’un bon sandwich. En voiture, au contraire, il faut être extrêmement concentré à cause des nombreuses voitures. En plus les gaz d’échappement abîment l’environnement.

Est-ce que vous avez déjà prix l’avion? Super, non? Bien sûr, parfois on a les oreilles qui se bouchent. Mais bon, à part ça? On nous sert quelque chose à boire et à manger. Sur les longs vols, on peut même regarder un film et souvent les enfants reçoivent un petit cadeau. Vous avez envie de voyager, mais pas de vacances? Pas de problème. Persuadez vos parents d’aller faire une balade jusqu’à l’aéroport de Zurich ou de Genève-Cointrain. Là, vous pourrez observer les grands oiseaux blancs en train de décoller et d’atterrir. Et ça ne coûtera à Papa que le prix d’une escalope avec des frites!

 

Les autres enfants ont aussi trouvé ceci intéressant

Traverse la galerie en cliquant

Oh là là! Parmi ces aliments «renversants», lequel préfères-tu?